Samedi 08 février, 2014

Kartell et ses designers célèbrent les 10 ans de la lampe Bourgie

Bourgie par Quittlet

Pour fêter le 10ème anniversaire de la lampe culte de Ferruccio Laviani, Kartell a invité ses designers à la réinterpréter de manière ludique et inédite. Résultat ? Une série de pièces uniques qui seront au cœur d’une exposition itinérante. À l’occasion du salon Maison & Objet, le flagship store parisien du boulevard Saint-Germain accueille, au sein d’un spectaculaire décor les 14 interprétations de la Bourgie signées Patricia Urquiola, Piero Lissoni, Front, Mario Bellini, Alberto Meda, Lenny Kravitz, Philippe Starck, Eugeni Quitllet, Christophe Pillet, Nendo, Tokujiin Yoshioka, Patrick Jouin, Ludovica+Roberto Palomba et Rodolfo Dordoni.

2014 est une année phare pour Kartell qui célèbre ses 65 ans d’existence et les 15 ans de son musée d’entreprise. C’est aussi l’année d’un anniversaire qui compte beaucoup pour la marque : les 10 ans de la lampe à poser Bourgie de Ferruccio Laviani.

Depuis son lancement en 2014, la Bourgie s’est imposée comme une véritable icône du design. Grâce à elle, l’image de la lampe à abat-jour de facture classique a été réinterprétée en polycarbonate transparent par Ferruccio Laviani : une révolution technologique aussi bien en termes de style que de goût. C’est une lampe transversale et éclectique qui s’adapte à tous les univers, du plus contemporain au plus classique.
Quand un produit design se transforme en icône aux caractéristiques si particulières – libéré du temps, de l’espace et des limites géographiques et culturelles – « jouer » avec son image, en provoquer la nature, en suggérer différents métissages et interprétations devient aussi un plaisir. Kartell célèbre la lampe Bourgie et rend hommage à son créateur Ferruccio Laviani en invitant tous les autres designers de son équipe à en proposer une interprétation unique et inédite. Les designers ont travaillé soit sur le produit lui-même, soit sur des projets alternatifs. Certains, pour ne citer que quelques exemples, ont proposé une version ironique ornée de bijoux exquis et de symboles français comme la Tour Eiffel (Philippe Starck) ou l’ont habillée d’une belle robe en feutre noir opaque (Christophe Pillet). D’autres l’ont imaginé en papier de riz blanc et fer battu (Piero Lissoni) ou suggéré une sorte de mutation génétique (Front). Ce travail a donné naissance à 14 pièces uniques signées par les designers Patricia Urquiola, Piero Lissoni, Front, Mario Bellini, Alberto Meda, Lenny Kravitz, Philippe Starck, Eugeni Quitllet, Christophe Pillet, Nendo, Tokujiin Yoshioka, Patrick Jouin, Ludovica+Roberto Palomba et Rodolfo Dordoni.

Comme le souligne Claudio Luti, le président de Kartell : « Je suis heureux que tous les
designers de Kartell aient répondu avec enthousiasme et générosité à notre invitation de participer à l’hommage de la lampe Bourgie et qu’ils en aient donné des interprétations uniques et inédites. Pour marquer nos 20 ans de collaboration avec Ferruccio Laviani et les 10 années d’existence de cette lampe, nous avons en effet voulu donner naissance à un projet événementiel et à une exposition rendant hommage à la créativité et au partage d’idées. Le fruit de ce travail a été un métissage particulièrement intéressant de différentes approches conceptuelles qui montre clairement la valeur particulière des produits Kartell : ce sont bien sûr des produits industriels, durables et réalisés en série mais leur charisme leur permet d’être interprétés comme des pièces exclusives et même d’atteindre le statut d’objet de collection. » Ferruccio Laviani ajoute : « J’ai toujours soutenu et promu le concept de « remix » pour expliquer que ce que je réalise existe déjà, qu’il ne devient autre chose que grâce à ma réinterprétation de la réalité et des choses. De Björk à Madonna, de U2 aux Daft Punk, nombreux sont ceux qui ont été
réinterprétés par d’autres artistes qui ont souvent créé d’incroyables morceaux diamétralement opposés aux morceaux d’origine et souvent même meilleurs. Je suis flatté et honoré que certains des plus grands designers contemporains se soient proposé pour « remixer » mon objet et j’admets que leur grande disponibilité m’a presque gêné. Je souhaiterais que « Ri-Design la Bourgie » – en plus d’être un hommage et une célébration de la collection Kartell Light et de la lampe Bourgie elle-même – soit également perçu comme un manifeste du monde du design, de l’engagement fourni pour ce projet par tous les autres designers. Un manifeste dont le message clé serait que les idées, la culture et les différences des autres peuvent rendre le travail individuel encore plus intéressant et contemporain ». Ces pièces uniques feront partie d’une exposition itinérante qui se déplacera dans le monde entier avec des événements tout au long de l’année 2014.
Fin 2014, Kartell organisera une vente aux enchères en ligne de ces produits, afin de reverser les bénéfices à un organisme caritatif.